Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

réponse au twitt de Mistenflute: sens du mot euthanasie

vous écrivez:

Mistenflute dit: Votre article est faux, la définition de l'euthanasie est celle de l'OMS : "'acte de faire mourir quelqu'un intentionnellement"

je n'ai pas dit le contraire, j'ai dit que dans la loi française, le mot n'existe pas.

L'OMS reprend la définition (vaticane) des soins palliatifs français, mais ce n'est pas dans ce sens que le mot est employé par les associations qui défendent

le droit pour chaque citoyen de mourir selon son choix et d'y être possiblement aidé médicalement dans certaines conditions: par le geste approprié dans l'intention de soulager des souffrances insupportables et incurables...et de respecter celui ou celle qui veut mourir et est déjà en train de mourir

 

car où est l'intention de faire mourir ? et faire mourir qui ? Soi-même... de la part de qui? soi-même... dès lors que c'est la personne déjà en train de mourir qui le demande …

or les « euthanasies » demandées et possiblement acceptées ne le sont que dans ce cas là : forme de suicide assisté en réalité...

le problème français vient du code pénal qui assimile l'intention de meurtre au meurtre lui même... et comment mesure-t-on l'intention? les autres pays n'ont pas ce code pénal plutôt curieux...

c'est pour cela que ce mot doit être rayé de notre vocabulaire...

il ne correspond pas à ce que demandent certaines associations qui réclament la liberté de conscience pour décider de sa vie (donc de sa mort) et le droit d'être aidé médicalement

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article