Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

un arrêt de la Cour européenne de justice: législation suisse en matière de suicide assisté

 
  
.... il y a eu violation de l’article 8 (droit au respect de la vie privée et familiale) de la Convention européenne des droits de l’homme.
Dans cette affaire, une dame âgée souhaitant mettre fin à ses jours et ne souffrant d’aucune pathologie clinique se plaignait de n’avoir pu obtenir des autorités suisses l’autorisation de se procurer une dose mortelle de médicament afin de se suicider.
La Cour dit notamment que la législation suisse, tout en permettant d’obtenir une dose mortelle de médicament sur ordonnance médicale, ne fournit pas des directives suffisantes pour définir avec clarté l’ampleur de ce droit.
Cette incertitude a dû causer à Mme Gross une angoisse considérable.
Parallèlement, la Cour ne se prononce pas sur la question de savoir si la requérante aurait dû être autorisée à obtenir une dose mortelle de médicament pour mettre fin à ses jours.
 
voir les détails sur le site "ultimeliberte.fr"
  
encore un problème de la médecine allopathique (seule médecine officiellement reconnue en Occident):
vous ne souffrez d'aucune pathologie clinique.... donc vous n'êtes pas "malade" au sens de la maladie allopathique ....
êtes-vous pour autant en bonne santé?
eh bien non!!! et ce n'est pas moi qui le dit, mais l'OMS et la convention européenne des droits de l'Homme... :
"la santé est un état de complet bien être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité"
 
peut-on améliorer votre santé? ... pas sûr... et même improbable lorsque la mauvaise santé est due au vieillissement insidieux, qui diminue toutes les capacités, sans retour possible...
 
alors ne doit-on pas aider une telle personne, sûre de sa volonté, en toute liberté, à se suicider par des moyens doux (s'endormir sans se réveiller)?
 
pourquoi la société veut-elle lui imposer les seuls moyens violents à sa disposition pour ce faire? 
le suicide serait-il à nouveau interdit? comme au temps de l'Eglise Romaine toute puissante?... bizarre...

  
  
  
  
 
Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article