Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

union libre pensée, crématistes et admd pour une loi qui respecte l'usager de la santé

http://www.fnlp.fr/spip.php?article806

 

 

Droit de mourir dans la Dignité, Crémation, funérailles civiles :

 

Pour le respect absolu de la liberté de conscience de chacun et de tous

 

Après discussion et concertation, la FFC, l’ADMD et la FNLP sont convenus du point suivant :
Tout être humain est en droit de disposer de son corps comme il l’entend, tout au long de son existence, notamment pour sa fin de vie et pour ses obsèques, conformément à ses choix et volontés anticipées.
C’est l’absolue liberté de conscience qui doit être respectée. Le choix du citoyen ne peut être ni changé, ni galvaudé par un tiers, son entourage ou une religion. Comme tout droit, cette liberté de conscience doit trouver sa transcription dans la législation et être applicable à tous.
La FNLP, l’ADMD et la FFC demandent aussi que le Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT) soit complété pour permettre l’obtention d’une salle municipale pour les hommages civils rendus aux défunts.

 

Enfin, les trois associations demandent aux plus hautes autorités de la République de les recevoir afin de tenir compte de cette absolue liberté.

 

Paris, le 07 novembre 2012

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article