Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

vincent lambert: grande tristesse! la loi leonetti ne convient donc pas

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/05/29/laisser-partir-vincent-est-ma-derniere-preuve-d-amour_3419854_3224.html

 

querelle entre les médecins, l'épouse et les parents, pourquoi ce choix donné  par une drôle de Justice prioritairement aux parents? et non pas aux médecins:

 

choix médical raisonnable d'arrêt de traitements et de sédation pour cause d'incapacité à entrevoir un espoir d'amélioration au bout de 5 ans d'état de "plante verte", légume ou coma végétatif...

 

choix accepté normalement par l'épouse (qui est sa famille prioritaire, avec enfant) et 6 frères ou soeurs

 

choix refusé par des parents et deux frères? au nom d'une religion que leur fils avait quitté depuis longtemps....  

        

la loi leonetti interdit l'obstination déraisonnable,

 

pourquoi les juges ont-ils choisi de privilégier celle ci?

 

pourquoi des juges se soumettent-ils à une religion qui n'a pas à faire la loi en France républicaine et laïque!!!

 

drôle de loi inapplicable (loi leonetti)... il faut la modifier pour que

réellement l'obstination déraisonnable cesse, et les médecins doivent en être  juges, c'est leur métier

seul un contrôle indépendant peut en faire foi (contrôle indépendant des pratiques médicales qui n'existe pas dans la loi actuelle)

 

décision médicale qui ne peut en aucun cas être celui des familles... qui doivent seulement être informés (peut-être dans ce cas il n'y a pas eu suffisamment d'information, mais où commence et où finit la famille de quelqu'un ???)

les familles n'ont pas à influer sur la décision.

la famille pourrait faire appel à d'autres médecins (contrôle indépendant pour s'assurer de l'inanité de la poursuite des traitements inutiles) en cas de désaccord, mais

lorsqu'aucune amélioration de l'état de santé n'est envisageable,

aucune raison de continuer des traitements et il est par contre raisonnable de sédater pour éviter les souffrances possibles

 

bien sûr, tous les français devraient avoir écrit leurs directives anticipées et réfléchi à leur mort, toujours prévisible à tout moment et à tout âge, l'accident n'arrive pas qu'aux autres, et écrire son projet de vie (et de mort) n'a jamais provoqué l'accident ni fait mourir personne...

 

cela aurait été plus simple pour tout le monde, médecins et famille, et même cette justice que je trouve injuste, si Vincent avait écrit ses volontés et pas seulement "dit" ce qu'il pensait à sa femme et certains proches...

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BlogEcoutezNous 19/09/2013 12:42


Bonjour,


merci de ce billet. C'est une bonne chose que nous multiplions les appels à rédiger des directives anticipées, ce afin d'éviter ce genre de drames.


Je partage votre point de vue. La décision de la justice peut être difficile à comprendre mais est malheureusement juste au strict sens de la loi, car elle juge la forme et non le fond.


C'est pourquoi la Loi Léonetti, sans décret d'application, ne suffit pas... certes au sens de mes convictions elle ne va pas assez loin! Mais surtout elle prévoit une mesure sans prévoir de la
rendre contraignante, et sans prévoir de sanction en cas de non respect des volontés du patient, les directives anticipées doivent devenir contraignantes et être opposables.


 


J'ai récemment créé un blog sur la fin de vie, qui est ouvert à des tribunes ou de la co-rédaction, si vous le souhaitez.


 


Au plaisir de vous lire


Et souhaitons à Vincent Lambert une fin de vie plus sereine et que ses volontés soient respectées

jacqueline.salenson 24/09/2013 09:09



merci beaucoup


je vais aller voir votre blog