Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

vincent lambert: un cas de la loi leonetti

http://www.lemonde.fr/sante/article/2014/02/13/affaire-vincent-lambert-decision-attendue-du-conseil-d-etat_4365358_1651302.html

 

 

affaire encore repoussée... on attend l'avis d'un expert médecin...

 

combien de médecins faudra-t-il pour cesser l'acharnement médical?

 

quelle qualité de vie a cet homme?

 

immobilisé depuis plusieurs années, sans aucune possibilité de communiquer

 

il n'est pas "malade" au sens très restreint de la Médecine,

 

mais qu'en est-il de sa SANTE? elle est évidemment "mauvaise"

 

SANTÉ

 

"la -bonne- santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité".

 

Définition de l'OMS en 1946, relayée par la convention européenne des droits de l'homme.

 

On peut donc être en mauvaise santé sans maladie ou handicap grave...

 

la loi de "santé" de 2005 Leonetti est dite « droits des malades et de la fin de vie » (pourquoi distinguer les malades pas « en fin de vie » et les autres, où commence la fin de la vie?, comment le déterminer ?)

 

la loi devrait adapter son vocabulaire à la réforme des ARS: agences de santé, et non plus seulement hospitalières:

 

cesser de ne considérer que des malades (de maladie grave, çà veut dire quoi?) et considérer ceux dont la santé est mauvaise et pour lesquels il n'y a aucun espoir raisonnable d'amélioration.

 

C'est en réalité une loi du système de santé qui doit gérer les relations entre les médecins et leurs clients/patients.

 

quel espoir d'amélioration? aucun.

 

on est bien dans un cas d'acharnement médical, avec des traitements inutiles, puisque sans aucun espoir d'amélioration.

 

pourquoi empêcher les médecins d'appliquer la loi, et de cesser les traitements (tout en pratiquant une sédation pour éviter des souffrances) ?

 

la mort arrivera en son temps, naturellement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article