Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

vocabulaire autour de la fin de vie, de la mort

 

On me dit que beaucoup ne comprennent pas les subtilités des mots :

 

EUTHANASIE,

 

SUICIDE ASSISTE, SUICIDE MEDICALEMENT ASSISTE,

 

SEDATION TERMINALE !

 

il n’y a aucune difficulté si on élimine ces mots dont le sens est largement déformé par les opposants à une nouvelle loi qui obligerait les médecins à respecter les volontés de leurs « clients » (puisque ils sont payés par la collectivité : sécu et mutuelles, voire en plus par le client : dépassement d'honoraires)

 

LA SÉDATION TERMINALE N’EST PAS VOLONTAIRE de la part de la personne,

 

ELLE EST DÉCIDÉE PAR LE MÉDECIN...pour soulager les souffrances (morales et physiques)

 

deux cas:

  • la personne n’a rien dit, ni écrit, de ses volontés de fin de vie, doit-on la laisser souffrir une longue agonie? Non...
  •  

  • la personne a écrit, dit, répété qu’elle ne voulait pas de mort volontaire, et on la respecte, c’est simple, non?

 

si on emploie le mot:

 

INTERRUPTION VOLONTAIRE DE VIE, ou IVV

 

LA VOLONTÉ ÉTANT CELLE DE LA PERSONNE, cliente du système de santé publique, auquel elle a participé sa vie durant : dès maintenant,

  • chacun a le droit de mettre fin à sa vie, violemment ou en douceur
  • chacun a donc le droit d'y être aidé et a le droit de préférer la douceur, tant pour lui que pour ses proches.

ni incitation, ni refus d'assistance à personne en danger,

 

c'est simple :

 

on demande que les médecins puissent aider l'IVV dans certains cas, par humanité, solidarité, compassion :

 

état de santé « déplorable » qui engendre perte de dignité selon l'idée de SA dignité de chacun, doncsouffrances morales, avec ou non souffrances physiques,

 

et état de santé qu'on ne peut pas améliorer en l'état actuel de la science, suite à … maladie ou maladies, conséquences d'accident, d'opérations, vieillesse :

ne l'oublions pas, l'usure du corps et du cerveau par l'âge n'est pas une maladie pour les médecins, le mot « maladie » employé par les médecins est trop restreint, en réalité il s'agit seulement de maladies identifiées, virus, bactéries, etc... elle engendre pourtant des handicaps qui peuvent faire perdre sa dignité à quelqu'un(e).

 

Comment?

  • ordonnance du produit par le médecin pour une mort douce.
  • prendre le produit: soi même si possible, par injection par un tiers sinon, médecin ou autre.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article