Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

directives anticipées: mardi à DIJON Véronique Fournier

http://www.bienpublic.com/actualite/2017/11/24/les-directives-anticipees-au-coeur-du-debat-autour-de-la-fin-de-vie

citation:

"« En cas d’arrêt des traitements qui me maintiennent artificiellement en vie, j’indique ici si je veux ou non bénéficier d’une sédation profonde et continue associée à un traitement de la douleur, c’est-à-dire d’un traitement qui m’endort et a pour objectif la perte de conscience jusqu’à mon décès. »

Une phrase forte, décisive, qu’on peut désormais écrire noir sur blanc pour décider de sa fin de vie.

Ce document, ce sont les directives anticipées. Elles feront l’objet d’une réunion d’information organisée mardi, à Dijon... "

mieux que çà: quelle est ma philosophie de vie? et de mort donc...

suis-je favorable à ma mort volontaire dès lors que les soins deviennent déraisonnables donc sont arrêtés?

qu'est ce que JE trouve déraisonnable?

à partir de quel moment est-ce que le maintien artificiel de ma ma vie me parait déraisonnable?

suis-je opposée à toute idée de mort volontaire?

suis-je demandeur/se de sédation continue ou seulement partielle pour que mes souffrances soient soulagées?

est-ce que je préfère souffrir? (souffrir plutôt que mourir, c'est la devise des hommes: la Fontaine)

avant de rédiger des directives en écrivant quelles techniques de survie j'accepte ou refuse, écrire ma philosophie de vie, ma propre éthique de vie est essentielle:

nous sommes tous différents et seule l'écriture de nos idées peut permettre au médecin de nous suivre, comme la loi le lui demande 'très modérément, entre les "sauf" et le manque de définition du début de la fin de la vie... pas facile... à vous de le définir pour vous même...

demandez avec nous le changement des lois de santé sur la fin de la vie, pour la liberté de choix de chacun, et des loi de non assistance à personne en danger, et loi contre la "provocation" au suicide...

signez les pétitions en cours...

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article