Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

toujours des opposants à l'idée que les clients de notre système de santé puissent décider par eux mêmes de leur vie, et demander assistance au médecin en fin de vie, pour mourir plus vite

https://www.jim.fr/medecin/jimplus/e-docs/donner_la_mort_nest_pas_un_soin__171868/document_edito.phtml

 

PERSONNE NE DEMANDE A ETRE ASSASSINE !

 

Nul ne demande qu’un médecin « DONNE LA MORT » !!!

 

Bien sûr, des médecins responsables ont toujours accompagnés leurs patients/clients dans leur fin de vie, avec ou sans « euthanasie ».

Comme ils le disent, on ne va pas abandonner nos patients au moment où ils ont le plus besoin de nous, près de la mort.

Alors ils sont à l’écoute et respectent leurs patients selon leur choix.

 

CE QUE NOUS DEMANDONS,

C’EST ÊTRE ÉCOUTÉS, ÊTRE RECONNUS COMME INDIVIDUS RESPONSABLES

et

AVOIR LE DROIT À LA MORT VOLONTAIRE ACCOMPAGNÉE en fin de vie,

pas seulement à l’agonie, mais dès que nous savons que le reste à vivre sera insoutenable pour nous et incurable.

pour ceux qui le désirent et seulement pour ceux là (peu nombreux mais ils existent et ont droit à la considération comme les autres!) .

 

ACCOMPAGNÉE COMMENT ? ET PAR QUI ?

 

PAR DES PROCHES, pour un suicide raisonné choisi dans la discrétion :

il suffit de se procurer des médicaments pour une mort douce.

 

On ne veut pas qu’on nous oblige à des solutions de suicide violent, pénibles pour tous.

 

LA LOI NE CONDAMNE PAS LE SUICIDE. Ceci depuis la République.

Seules les religions refusent le libre choix de la mort, sauf en héros ou en martyre…

 

OR UNE ACTION QUI AIDERAIT À UN ACTE NON CONDAMNABLE NE PEUT PAS ÊTRE CONDAMNÉE !

 

On a détourné ce principe pour empêcher les suicides par la loi de non assistance à personne en danger, qui ne distingue pas celui qui se sauve devant un accident de celui qui accompagne un « mourant » dans son vœu de mourir plus vite :

on veille bien les mourants, pourquoi ne pas le faire en cas de mort accélérée volontairement ?

 

Une autre loi a été inscrite pour empêcher toute publicité autour du suicide, suite au livre : « suicide mode d’emploi »… et des plaintes de parents chagrinés de la mort de leur fille, chargeant indûment l’auteur du livre de la responsabilité de cette mort…

Nul ne se suicide à cause d’un livre… c’est ridicule.

Livre que les parlementaires de l’époque n’avaient probablement pas lu, car si vous le lisez, vous verrez que c’est à vous dégoûter de toute tentative de suicide ! Et que ce livre indique toutes les adresses pour aider ceux qui sont dans une dépression qu’on pourrait soigner…

 

PAR UN MÉDECIN RESPONSABLE ET HUMAIN, À L’ÉCOUTE,

lorsque nous savons que notre vie ne tient plus qu’à un fil peu solide

et que le reste à vivre va nous créer des souffrances dont nous ne voulons pas.

 

Oui LE MÉDECIN A POUR PREMIER DEVOIR DE SOULAGER LES SOUFFRANCES, MORALES ET PHYSIQUES,

pas de maintenir artificiellement des vies de désespoir pour maladie incurable!

Et parfois le soulagement ne peut être apporté que par la mort.

 

Alors qui en décide ? Évidemment pas le médecin, mais le « mourant » !

 

Je regrette de CONSTATER QUE

LE SYSTÈME MÉDICAL ACTUEL VEUT NOUS OBLIGER À LUI OBÉIR…

un scandale… d’autant plus qu’on nous oblige à payer pour çà !

 

J’AI LE DROIT DE REFUSER DE ME SOIGNER AVEC LA MÉDECINE MODERNE,

À TOUT MOMENT !

 

J’AI LE DROIT DE DEMANDER SEULEMENT À ÊTRE SOULAGÉ DE MES SOUFFRANCES, Y COMPRIS PAR LA MORT.

 

DE QUEL DROIT NOUS OBLIGERAIT-ON À SOUFFRIR ?

Et qui peut déterminer la souffrance que nous jugeons insupportable ? Nul autre que nous.

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article