Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

suite de mon aventure hospitalière, cause cancer du sein

Mes rapports avec l'hôpital de … : Très bien.

Envoyé à l’HAS sur leur demande et au CIIS Paris

 j’ai volontairement annonymé les médecins pour mon blog.

Prévoyant la nécessité d’une opération pour tumeur au sein, j’ai fait faire toutes les examens préalables dans l’hôpital, de telle sorte que mon dossier complet soit là.

J’ai été opérée le 8 novembre par une jeune gynécologue que je remercie beaucoup :

Très grande empathie, très grande écoute du malade, toutes explications données, réponses à mes questions, et opération faite  (retrait de la tumeur et 3 ganglions) avec des coutures qui seront bientôt presque invisibles : parfait !

J’ai dû retourner ensuite à l’hôpital pour ponction de lymphocèle. Pas de problème.

Malheureusement pour moi, les analyses ont montré un cancer un peu plus avancé qu’il n’y paraissait au premier abord.

Donc malgré mes directives anticipées (écrites depuis que cela existe, que je vous joins) qui précisent que je refuse absolument toute chimiothérapie, elle me l’a recommandée.

Refus réitéré.

Radiothérapie et hormonothérapie prévues.

Hier entretien avec l’oncologue, qui, contrariée sans doute par avance de connaitre mon refus de chimio, ne m’a même pas regardée, a regardé mon dossier sur son écran et

m’a mise en demeure de choisir :

TOUT OU RIEN de ces traitements préventifs qu’elle veut m’imposer, chimio incluse !

ou bien je fais TOUT le protocole qu’elle veut m’imposer, OU bien, je ne fais RIEN des traitements possibles, malheureusement impossible à effectuer à l’hôpital public : c’est la clinique privée locale qui prend le relais :

d’autre part, je suis opposée par principe à la médecine privée, beaucoup trop chère.

Elle m’a beaucoup choquée lorsqu’elle a osé me proposer une consultation psy, comme si j’étais folle de ne pas tout faire pour éventuellement vivre un peu plus longtemps, alors que j’attends la mort avec une totale sérénité, à déjà 73 ans, enfants et petits enfants adultes responsables, ne voulant que auparavant vivre bien et ne pas souffrir par la médecine.

Donc refus de ma part, comme déclaré depuis longtemps. RIEN AVEC ELLE !

J’ai revu ma gynécologue et je ferai donc la radiothérapie (seulement) dans un autre hôpital de la région.

 Pendant mon séjour à l’hôpital, rien à redire : personnel jeune, sympathique, accueillant.

Attente raisonnable, tant à l’administration que pour les rdv.

Locaux propres bien entretenus.

Repas chauds et bien équilibrés, visiblement diététiques.

 D’autre part un regret : que les infirmières poussent à la consommation de médicaments type antidouleurs et protection de l’estomac, soi-disant à titre préventif ?

alors que je n’ai jamais eu mal donc que je n’ai pris aucun de ces médicaments.

Une gêne évidemment après l’opération mais pas vraiment de douleurs à occulter.

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article