Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

NOTRE SYSTÈME DE « SANTÉ » … CE QU’IL NOUS EN COÛTE ?

NOTRE SOCIÉTÉ ET LA VIEILLESSE…

LA VIE, LA MORT… IMPOSÉE OU CHOISIE ? combien çà coûte? a qui çà rapporte?

ON SAIT QUE PARLER D’ARGENT EST UN SUJET TABOU EN FRANCE, alors que l’argent est ce qui fait tourner le monde capitaliste libéral où nous sommes. L’argent que gagne Big pharma est tabou. Mais c’est nous les Français, via la sécurité sociale qui le payons !

Avez vous remarqué ? Plus les libertés sont restreintes actuellement, pour se soumettre à Bigpharma, plus la Bourse augmente…

IL SERAIT TEMPS QUE CHACUN.E PUISSE SAVOIR CE QU’IL COÛTE À LA COLLECTIVITÉ, question Médecine officielle (ministère de la santé): sécurité sociale et mutuelles assurances privées à but lucratif ou non.

LES FRANÇAIS ONT L’IMPRESSION D’ÊTRE SOIGNÉS GRATUITEMENT MAIS C’EST FAUX : ce sont eux qui paient sécurité sociale et mutuelles privées à but lucratif ou non.

Ce sont eux qui paient les sommes exorbitantes exigées par ces labos de pharmacie capitalistes qui utilisent les maladies pour leur profit : bénéfices exorbitants ! Aucune pitié pour les pays pauvres… qui se passent de médicaments, de vaccins utiles faute d’argent...

Même dans les hôpitaux, la plupart des gens ne savent pas ce qu’il en coûte des traitements, opérations et soins donnés: on a dit que gérer l’hôpital comme une entreprise ( le rentabiliser) est dangereux et j’en suis d’accord, ce devrait être un service public, mais, public ou privé, pouvoir chiffrer les soins donnés pour une personne me paraît normal.

Savoir où va notre argent !

Comment décider si les frais engagés pour une survie, même demandée (certains la refusent mais on leur impose quand même … ) sont raisonnables quand on ne les connaît pas exactement ? (la loi dite de santé - on devrait dire de Médecine officielle ! - parle d’obstination déraisonnable.. tant d’un point de vue médical, humain que financier, que personne ne définit… )

J’ai essayé de chiffrer ce qu’il en a coûté à la collectivité et ce qu’il en coûte encore, par rapport à mon cancer du sein retiré, peu grave : IMPOSSIBLE !

J’ai pu chiffrer les frais d’analyses, de médicaments, de taxi pour la radiothérapie, d’infirmiers pour les pansements.

Je peux chiffrer les soins de suite (conséquences : lymphocèle, nerfs détruits, insensibilité partielle du bras, lumbago grave : trop de taxi pour la radiothérapie)  : kinésithérapie, cures thermales, antidouleurs que je prends parcimonieusement, mais la douleur est permanente depuis 18 mois et durera le temps qui me reste à vivre.

Combien ont coûté l’opération elle-même et les 5 jours à l’hôpital ? Aucune idée…

un mélange de salaires mensuels de médecins, d’infirmiers, de locaux : construction et entretien, je ne sais pas si même l’hôpital en a une idée précise ?

La collectivité paye ces soins, j’avais 73 ans et était en pleine forme. J’ai pensé faire retirer la tumeur décelée pour éviter la propagation de ce cancer par la suite, c’est ce qu’on nous dit. Depuis je lutte contre les douleurs comme je peux… (kiné, cures, etc... )

Mais prolonger ma vie de grand-mère et mère, enfants et petits-enfants adultes, seule, vaut-elle ces dépenses énormes quoique inconnues exactement ?

JE N’AI PAS EU LE CHOIX.

Et encore j’ai refusé la chimio qu’on voulait m’imposer, j’ai refusé de prendre la masse d’antidouleurs donné généreusement sans explications, j’ai essayé autant pour moi que pour les autres de minimiser les frais.

Nul ne sait ce qu’il en coûte à la collectivité de prolonger les vies :

  • espérance de vie en bonne santé : environ 65 ans (inchangée depuis des lustres)

  • espérance de vie au-delà avec des problèmes de santé plus ou moins graves : 85 ans.

Donc en moyenne 20 ans de vie sous l’emprise de la Médecine officielle et de la pharmacie…

Quel coût ? Qui le sait pour lui même (ou elle même) ? Personne !

Qui le sait au niveau de l’état ? Je n’en sais rien… peut-être personne aussi…

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article