Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

pour une loi de santé qui respecte les citoyens

http://www.slate.fr/story/201531/covid-19-questionne-fin-vie-personnes-agees-polemique-rivotril-mort-soins-palliatifs

https://www.sudouest.fr/sante/apres-l-espagne-et-le-portugal-la-france-va-t-elle-legaliser-l-euthanasie-1331304.php

https://www.hospitalia.fr/Le-CNSPFV-lance-une-enquete-sur-la-sedation-en-fin-de-vie-en-reanimation_a2547.html

encore des tergiversations avant de modifier les lois…

le gouvernement et l’ordre des médecins et des pharmaciens, alliés à l’Église romaine repoussent toujours la modification de la loi de santé pour que chacun.e puisse décider enfin de sa vie, de sa santé, de son corps, de sa mort ! Droit à la mort aidée comme chacun.e le souhaite ! Euthanasie possible.

On attend quoi? depuis des années le parlement le sénat, les commissions d’éthique se sont penchés sur la question en l’éludant, des années de discussion ! 3 projets de loi déposés...

IL EST TEMPS QUE LA PAROLE REVIENNE AU PARLEMENT ET AU SÉNAT !

NON! LES SOINS PALLIATIFS NE SONT PAS L'INVERSE DE L'EUTHANASIE,

ILS SONT COMPLÉMENTAIRES

CE QUI EST IMPORTANT, C’EST LA DÉCISION DU MOURANT.

LES MÉDECINS NE SONT LÀ QUE POUR ACCOMPAGNER, CONSEILLER, INFORMER et faire les soins demandés par le patient en fonction du bilan de santé. On demande aux médecins d’arrêter de mentir sur l’’état de santé, de cesser de donner des espoirs injustifiés.

il serait temps de construire une médecine humaine

  • qui respecte chaque citoyen.ne.

  • qui soigne un humain et non pas des maladies ou des organes

  • qui accepte la mort inévitable

  • qui cesse de jouer les apprentis sorciers en promettant la lune comme si c'était possible

on veut des médecins francs, honnêtes, qui connaissent leurs limites et n'en ont pas honte

la médecine n'est pas une science exacte, c'est toujours un art de vivre et de mourir.

OUI AU RESPECT DES VOLONTÉS DE CHAQUE PATIENT

  • arrêt des soins ou prolongation (raisonnable)

  • soulagement des souffrances en fin de vie par sédation profonde ou euthanasie selon le choix du patient

  • définition du début de la fin de vie par le patient lui même, seul capable de ressentir si le reste de vie lui est insupportable à vivre ou pas. dans tous les pays qui ont légiféré pour autoriser

DANS TOUS LES PAYS QUI ONT LÉGIFÉRÉ EN FAVEUR DU DROIT À L’EUTHANASIE (OU SUICIDE ASSISTÉ) LES SOINS PALLIATIFS SONT TRÈS DÉVELOPPÉS.

L’UN NE NUIT PAS À L’AUTRE, AU CONTRAIRE.

Très souvent les personnes en fin de vie commenceraient volontiers par des soins palliatifs tant qu’ils peuvent communiquer avec leurs proches, ensuite, quand les souffrances deviennent insupportables, certains (2 % environ) préfèrent l’euthanasie rapide à la sédation lente.

Si les soins palliatifs (actuellement en service hospitalier) ne refusaient pas systématiquement même le droit d’exprimer un désir de mort de la part du mourant, beaucoup les voudraient plus volontiers si c’était possible, qu’ils choisissent ensuite la sédation ou l’euthanasie.

Actuellement certains refusent les services de soins palliatifs car ils savent qu’on y fera tout pour les empêcher de choisir leur mort.

LES SOINS PALLIATIFS SONT OBLIGATOIRES POUR TOUS : C’EST AUX SOIGNANTS DE LES METTRE EN PLACE, sauf opposition du patient:

ils sont destinés à soulager les souffrances morales et physiques tout au long de la vie et pas seulement à sa fin.

ils devraient être possibles par tout généraliste et ne pas être cantonnés dans des services spécialisés d'hôpital.

ON SAIT QU'À L'HEURE ACTUELLE ON NE SOULAGE PAS ASSEZ LES SOUFFRANCES EN FRANCE, NI AU COURS NI EN FIN DE VIE.

parce que les médecins sont mal formés, parce qu'ils ne veulent pas admettre la mort parce que les prolongations de vie rapportent de l'argent, parce que la souffrance est rédemptrice pour les croyants du monothéisme, etc...

L'EUTHANASIE C'EST LA DEMANDE D'UN PATIENT d'être aidé à mourir parce qu'il estime sa vie terminée, pour diverses raisons: souffrances morales et physiques incurables et insupportables liées à une maladie ou à des multi-pathologies, des handicaps trop lourds, un, trop grand âge, etc...

CE QUE NOS ASSOCIATIONS DEMANDENT C'EST DE RESPECTER DANS LA LOI

LE CHOIX ET LA LIBERTÉ DE CHAQUE CITOYEN QUAND LA MORT ARRIVE.

la demande d'euthanasie (la belle mort des grecs anciens, rapide et sans souffrances) est tout aussi respectable que le désir de souffrir, ou qu'une demande de sédation (mort lente avec endormissement)

À CHACUN SES CHOIX!

on voudrait enfin un gouvernement qui respecte les citoyens français dans leur choix de vie, de santé et de mort et qui fasse des lois dans ce sens.

Signez la pétition pour un référendum sur le droit à l’euthanasie :

https://www.change.org/p/assembl%C3%A9e-nationale-pour-le-droit-de-choisir-sa-fin-de-vie-exigeons-un-r%C3%A9f%C3%A9rendum-d-initiative-citoyenne/u/28564228?cs_tk=AiQf4bPnDDV9BEjsMGAAAXicyyvNyQEABF8BvIEMuiMIy1CClj2cdHfb15o%3D&utm_campaign=a68b1ac6f54c4af499f2811f51172506&utm_content=initial_v0_4_0&utm_medium=email&utm_source=petition_update&utm_term=cs

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article