Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

Mourir sans souffrir est un droit fondamental. NOUVEAU LIVRE A PARAITRE Danièle Pierra : Le Choix Ultime

Vous trouverez en pièces jointes le bon de souscription et la couverture du livre.

Nous prenons à notre charge les frais d’envoi.

Ce livre est un argumentaire exhaustif de ce que la loi actuelle propose.

Mon mari et moi avons vécu un drame familial d’une extrême violence. Notre fils de 20 ans, Hervé, hospitalisé en coma végétatif pendant 8 ans et six mois, a vécu une agonie atroce. Notre témoignage et celui de nombreuses personnes donnent un éclairage poignant de l’urgence à légiférer pour une médecine plus humaniste.

J'ajouterai :

Mourir, c'est terminer sa vie (terrestre du moins) .

Il arrive à certains d'avoir une belle mort, instantanée, en pleine activité ou dans leur sommeil, l'idéal pour les stoiciens mais aussi pour beaucoup d'autres qui ne veulent pas souffrir sans espoir de mieux-être.

Mais nous savons que ces cas ne sont pas la majorité, à notre époque où une médecine alliée à « Bigpharma » a un intérêt à la fois financier et scientifique (cobayes gratuits pour la recherche) à nous maintenir en vie le plus possible, quelle que soit la qualité de ce reste de vie.

Pourquoi faudrait-il renoncer à tout ce qui a fait notre vie, nos convictions, nos choix, aux derniers moments de notre vie ?

Pourquoi faudrait-il accepter que d'autres, médecins ou autres, nous dictent ce que nous devons faire dans notre fin de vie ?

Pourquoi nous imposer les souffrances d'une longue agonie ?

C'EST À CHACUN.E DE DÉCIDER COMMENT IL ou ELLE SOUHAITE TERMINER SA VIE, OÙ ET QUAND, quand la vie devient insupportable à cause de souffrances incurables ou lorsqu'on nous impose un simulacre de vie.

NOUS DEVONS ECRIRE NOTRE TESTAMENT DE VIE OU DIRECTIVES ANTICIPEES, seul texte témoin de nos volontés au cas où nous ne pourrions plus les exprimer.

Ceux qui préfèrent laisser à d'autres la décision de leur fin de vie (médecine publique ou autres) peuvent évidemment l'écrire dans leurs directives anticipées (essentielles) ...

Nous devons avoir LE CHOIX .

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article