Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

TRAITEMENT DE LA DOULEUR INEXISTANT pendant 6 semaines... pourquoi?

Des nouvelles de mes problèmes médicaux : TRAITEMENT DE LA DOULEUR INEXISTANT : la bonne méthode n'est pas d'avaler de la morphine, ou autre calmant, mais de supprimer la cause de la douleur...

dans mon cas, c'était simple et bien connu de tous, mais ils ne l'ont pas fait !

pour un épanchement de synovie : ponction et injection de cortisone, simple et efficace, mais...

JE NE COMPRENDS PAS QU'ON M'AIT LAISSÉ SOUFFRIR ATROCEMENT DE CE GENOU PENDANT 6 SEMAINES ! AUCUN SOIN

Relations d'une personne âgée 75 ans passés, avec la médecine actuelle, certes débordée suite aux mesures démentielles liées au covid et à la pénurie de médecins : pied cassé le 23 aout, radio et plâtre le 24 aout.

on me laisse sortir sans se poser des questions sur comme je vais vivre...

Nul ne me demande si je vis seule ou accompagnée, dans quel genre d'appartement...

Il est vrai que je ne pense pas au départ que cela va être si problématique, je ne me suis pas inquiétée...

je n'ai pas non plus posé de questions... j'ai eu tort...

Fauteuil roulant à la place des béquilles prescrites en vitesse : avec mon bras malade (lymphocèle) je ne me vois pas utiliser des béquilles...

Bien obligée de me débrouiller seule chez moi... Heureusement j'ai un ascenseur et mon 2 pièces est assez grand pour circuler entre chambre et salon, mais accès cuisine impossible, accès WC difficile.

Oui mais... pas d'aide possible avant septembre (en août, les organismes d'aide à domicile n'ont personne à me proposer, les repas ne pourront pas m'être livrés avant septembre... Deux jours a sauter sur la jambe droit dans ma cuisine où le fauteuil roulant ne rentre pas et où je dois m'appuyer sur un déambulateur que j'ai heureusement hérité de ma mère. Même gymnastique pour aller dans mes WC où le fauteuil entre mais ensuite il me faut faire une demi tour sur place.. et je n'ai pas le droit de poser le pied cassé par terre... bien sûr j'y suis bien obligée au moins le temps de faire ce demi tour !

Le 27 aout retour aux urgences avec le genou droit bloqué : la femme médecin urgentiste est furieuse, énervée et me dit qu'elle ne peut rien faire, apparemment même pas regarder mon genou !!!

Je suis vieille et « tous les vieux sont déments » ose t-elle me dire...

AUCUN EXAMEN NI VISUEL NI MANUEL... NI RADIO NI IRM POUR EN SAVOIR PLUS...

Je ne peux pas vivre seule chez moi avec les deux jambes invalides ?

Elle s'en fout...

PAS DE PLACE DANS LES CENTRES DE RÉÉDUCATION...

Elle décrète qu'un de mes enfants n'a qu'à arrêter de travailler un mois pour s'occuper de moi... ce qui ne rendra pas mon logement accessible au fauteuil roulant !

incroyable !

Un de mes fils vit à Paris, le deuxième vit comme sa sœur à 50 km mais justement il est en Auvergne à cette période. C'est ma fille qui viendra le premier WE mais ensuite elle ne peut pas arrêter de travailler ! Heureusement septembre arrive et je peux avoir les repas de la mairie livrés, et ma femme de ménage a la possibilité de venir m'aider pour les 3 repas par jour... et faire le travail quotidien que je ne peux pas faire : lessive, repassage, courses...

Le jour où on retire le plâtre, 4 semaines après, j'ai enfin une radio du genou : pas de fissure... ouf !

Mais PERSONNE N'A JAMAIS PENSER À ARRÊTER LES ANTICOAGULANTS 2 OU 3 JOURS LE TEMPS DE SOIGNER MON GENOU !!!  (anticoagulants imposés par le protocole plâtre, et interdiction de poser le pied par terre comme si c'était possible ! hors tout antécédent de problème veineux ou artériel...)

les antidouleurs ne servent à rien, aucun effet sauf à m'abrutir à la morphine, ils ne retirent pas la cause de la douleur : un épanchement de synovie suite à ma chute sur le genou...10 jours de prise d'anti inflammatoires sans aucun effet... massages kiné sans effet.

les anticoagulants enfin arrêtés 8 jours après le retrait du plâtre, mon médecin est en congé et son remplaçant n'est pas habilité pour ponction ou/et injection de cortisone dans le genou, seul traitement.

Enfin, parce que, par hasard!  j'avais depuis longtemps rdv avec la rhumatologue, elle fait ce qu'il faut et je suis immédiatement soulagée : le pied pose par terre, la jambe se déplie et se plie aussi un peu plus.

Sinon, il faut attendre 4/5 mois pour avoir un rendez vous ! …

IL SEMBLE VRAI QUE LES FEMMES NE SONT PAS TRAITÉS COMME LES HOMMES DEVANT LA DOULEUR : j'ai entendu à la TV que lorsqu'une femme avait mal on lui ordonne des antidépresseurs (on pense donc qu'elle est malade imaginaire dépressive) alors que lorsque c'est un homme il a droit aux antidouleurs ! Ce qui signifie qu'on le croie ! Pourtant mon expérience m'a montré que les hommes sont bien plus douillets que les femmes en général, prêts à se plaindre pour se faire dorloter, alors que les femmes ont une bien plus grande résistance à la douleur.

J'ai vraiment eu l'impression que même mon médecin pourtant relativement ouvert ne s'est pas rendu compte du martyre que j'ai subi pendant 6 semaines de douleur dans ce genou, pourtant il y avait la trace de la blessure, ne serait-ce que par la peau éclatée... et l'enflure du genou...

Quant au médecin  - gériatre - qui m'a dit que si je n'avais plus mal avec un anti douleur, je pourrais poser le pied par terre, je ne sais pas où elle a inventé çà :

un épanchement de synovie ne se soigne pas par un antidouleur mais par une ponction !

Et en attendant douleur ressentie ou masquée par médicament, l'épanchement de synovie bloque le genou et empêche de marcher. Tout médecin même non rhumatologue devrait le savoir...

Comment avoir confiance dans une telle médecine?

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article