Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

église catholique et suicide assisté, euthanasie, questions : article de la Croix

https://www.la-croix.com/Debats/Fin-vie-euthanasie-chretiens-doivent-ils-taire-2022-02-10-1201199614

La Croix : article de Isabelle de Gaulmyn, le 10/02/2022 à 16:22

extraits :

L’Église ne peut se contenter de répéter comme au catéchisme le principe absolu de la protection de la vie.

Cela ne tient pas face au désir légitime de nos contemporains de mieux maîtriser leur propre destinée.

Face aussi à l’évolution de la médecine, qui repousse les frontières de la mort à l’extrême, sans donner le mode d’emploi éthique avec.

La question est de définir ce que l’on entend par « la vie ». Une « vie humaine », une « vie digne ». Une « vie qui donne envie de vivre ».

Dès lors, oui, il y a à dire pour les chrétiens !

L’Église peut s’inquiéter du glissement progressif vers une forme de légalisation de l’euthanasie.

Mais l’a-t-on entendu sur les conditions de vie de milliers de personnes très âgées concentrées dans des Ehpad-mouroirs sans autre perspective que la solitude, dans une forme d’euthanasie spirituelle ?

N’est-ce pas là, aussi, pourtant, que la fin de vie digne se joue ?

Les catholiques se sont-ils révoltés quand, au début du Covid, on a interdit les droits de visite dans les maisons de retraite ?

Ou encore, s’indignent-ils de la manière dont on meurt dans l’anonymat le plus total, dans une société qui cache la mort faute de savoir l’accompagner ?

Dans vingt ans, la France comptera plus de 700 000 décès par an, dont les trois quarts seront le fait de personnes âgées de plus de 75 ans.

En 2021, 660331 décès, âge moyen 80 ans. 20% de la population a plus de 65 ans. 10% de la population a plus de 75 ans.

Les français nés après la guerre 39/45 arrivent à 75 ans, ils font partie du baby-boom post guerre, beaucoup plus nombreux que les générations précédentes : il est donc prévisible que cette partie de la population va fournir dans les années qui viennent un plus grand nombre de décès.

 

Avec le désir simplement de bien vieillir, puis de « bien mourir », entourés, avec la possibilité de laisser une trace. Bref, une mort digne d’une vie digne. L’urgence est là.

https://www.la-croix.com/Religion/Suicide-assiste-tournant-strategique-Vatican-bioethique-2022-02-07-1201199029

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article