Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

LA MORT ET LES FEMMES

 

Les lois sont faites pour les hommes et par les hommes... les femmes subissent plus ou moins...

La plupart des hommes meurent entourés de leur femme, leur maitresse, leur fille... : habitude des femmes à soigner les hommes, habitude qu'on leur a inculqué dès l'enfance...

La plupart des femmes âgées meurent seules en hôpital ou ehpad, très peu entourées.

Quand la mort vient de la vieillesse, en général, les femmes ont perdu depuis longtemps leurs compagnons de vie, elles vivent seules, leur fille si elles en ont une ne les dorlote pas comme elles ont pu le faire pour leur père, les fils sont la plupart du temps absents sauf pour une visite de temps à autre au mieux. Et certaines n'ont pas ou plus d'enfants vivants : comme on meurt souvent très vieux, il arrive que les enfants soient morts avant les parents. Et de nombreuses femmes n'ont pas eu d'enfants, pour des causes diverses.

 

En France

au 1/ 1/2022, 9,8 % de la population est composée de personnes de 75 ans et plus.

En France 67,8 millions d'habitants.

Donc environ 6,6 millions de personnes de plus de 75 ans, dont 4 millions de femmes (64%).

En 2020, l'espérance de vie à la naissance s'élève à 79 ans pour les hommes et à 85 ans pour les femmes et l'espérance de vie sans incapacité est de 64 ans pour les hommes et de 66 ans pour les femmes.

La France offre globalement 1 place en EHPAD pour 10 personnes de plus de 75 ans. L’entrée en Ehpad se fait en moyenne à 85 ans et 2 mois. 

Plus du tiers des résidents en Ehpad souffrent d’une maladie neurodégénérative.  La durée médiane du séjour s’élève à 2 ans et 7 mois.

Il se termine par la mort, sur place rarement , plus souvent en hôpital : les ehpad n'aiment pas avoir les mourant.es chez eux ... ils s'en « débarrassent » à l'hôpital... sous prétexte de machines qu'ils n'ont pas... où ELLES et ils meurent seul.es en général... avec des prolongations d'usage...

LES FEMMES COMPOSENT L'ESSENTIEL DE CETTE POPULATION :

347 femmes pour 100 hommes pour les 75 ans ou plus : 78%

504 femmes pour 100 hommes pour les 90 ans ou plus) : 84%

Est-ce pour cela qu'ON LES OUBLIE VOLONTIERS …

sauf pour ce qu'elles rapportent aux institutions ?

ehpad, médecins, kinés, pharmaciens... labos de pharmacie.. et d'analyses qui font fortune sur leur dos et celui de la sécu + mutuelles de santé.

Même chose en Belgique : https://www.rtbf.be/article/isolement-fin-de-vie-pandemie-ce-que-les-vieux-ont-a-nous-dire-10957095

Plutôt "ELLES " que "ILS" d’ailleurs puisque l’espérance de vie des femmes est plus longue que celle des hommes, comme en attestent les dernières statistiques au 1er janvier 2021 publiées par Statbel. Le constat est frappant

à partir de 75 ans : parmi les 1.032.285 personnes de plus de 75 ans, 60% sont des femmes.

Un coup d’œil sur la population belge de centenaires finit de nous éclairer : les femmes représentent 84,8% de cette catégorie d’âge (1522 en chiffres absolus).

Les lois du système de santé acceptent la main-mise du système médical sur nos vies,

la Médecine occidentale est le nouveau Dieu tout puissant (et riche!)

d'où les difficultés des citoyens et DES CITOYENNES à faire entendre leurs voix :

NON toutes les douleurs ne sont pas guéries par notre médecine et nos drogues autorisées

NON toutes les souffrances (physiques et surtout morales ) ne peuvent pas être soulagées

Les accompagnants de soins palliatifs qui disent cela mentent.

Ceux qui croient que la sollicitude suffit à effacer les souffrances se trompent,

beaucoup de ceux qui souffrent et voudraient mourir plus vite sont entourées par leur famille, leurs amis.

La mort est un phénomène naturel pour tout vivant et nous n'y pouvons rien d'autre que de l'accepter, parfois la reculer un peu.

L'envie de mourir plus vite qu'on ne nous y autorise (on aimerait bien nous interdire la mort...) vient de la lassitude d'une vie trop pénible qu'on ne supporte plus, souffrances liées aux maladies, aux inconforts de l'âge et pour quel avenir ?

Encore souffrir, souffrir encore ? Sans aucun espoir d'amélioration ?

La mort volontaire est une interdiction religieuse certes mais en France très peu de personnes suivent les préceptes religieux à la lettre : nombreux sont les athées ou agnostiques, nombreux sont ceux qui n'ont retenu de la religion de leurs parents que les occasions de fêtes familiales traditionnelles ...

Si la vie était intouchable car venant de leur Dieu, ...POURQUOI LES GUERRES, les attentats, les tueries ... bénies de tous temps par les chefs religieux ???

La souffrance comme porte du Paradis ? La mort volontaire comme porte de l'Enfer ?

Qui y croit encore ?

Alors il est temps que

la RÉPUBLIQUE PERMETTE À CHACUN DE CHOISIR LES CONDITIONS DE SA MORT, DE POUVOIR BÉNÉFICIER D'UNE AIDE MÉDICALE À MOURIR rapidement sans souffrances, accompagné.e selon son choix, SI ON LA DEMANDE,

quand la mort devient inéluctable à plus ou moins brève échéance, sans attendre les derniers jours de l'agonie proprement dite.

Ceux qui la refusent pourront continuer à demander une survie de quelques mois, jours ou heures mais

ceux qui la demandent pourront être enfin écoutés et exaucés : fin de leur souffrance morale (voire physique) incurable alors que leur seul espoir est la mort délivrance.

 

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article