Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

IL SERAIT TEMPS DE CHANGER LA LOI ACTUELLE pour que chacun.e ait le droit de décider de sa vie jusqu'au bout sans être contraint.e à souffrir le martyre avant de mourir, ou à se suicider violemment faute d'autre possibilité...

https://www.la-croix.com/Sciences-et-ethique/Fin-vie-delicate-mesure-lopinion-2022-07-10-1201224326

On en discute depuis 1982 : circulaire Laroque... qui obligeait tous les soignants à empêcher les gens de souffrir lorsque la souffrance était intolérable et in curable, au minimum par les sédations connues ….

très peu appliquée... on a préféré prolonger la vie au maximum, tant pis si elle devenait intolérable... l'or gris !

IL SERAIT TEMPS DE CHANGER LA LOI ACTUELLE

pour que chacun.e ait le droit de décider de sa vie jusqu'au bout sans être contraint.e à souffrir le martyre avant de mourir, ou à se suicider violemment faute d'autre possibilité...

JE MILITE DEPUIS 20 ANS

POUR QUE CHACUN.E PUISSE DECIDER DE SA FIN DE VIE:

LE CHOIX! MA VIE, MA DÉCISION !

IL NE S'AGIT PAS D'ÊTRE POUR OU CONTRE LE DROIT À UNE AIDE À MOURIR MÉDICALISÉE LORSQUE LA VIE SE TERMINE, avec trop de souffrances à la clef...

MAIS QUE CHACUN.E PUISSE LA DEMANDER ET L'OBTENIR.

Je ne suis pas « pour l'euthanasie, raccourci de journaliste »,

JE SUIS POUR QUE L'EUTHANASIE MÉDICALISÉE REDEVIENNE POSSIBLE pour ceux et celles qui le demandent (et pas pour ceux qui n'en veulent pas... )

car de tous temps des médecins humains ont abrégé la vie de ceux qui souffraient trop,

par compassion et humanité, leur vrai métier !

Et ceux qui le font ou voudraient le faire n'ont pas à avoir peur d'un tribunal ou de cet Ordre des médecins obsolète, revenu avec Pétain, qui interdit à des médecins non coupables d'exercer leur métier, avant même tout jugement...

comme avec le Dr Bonnemaison … acquitté par la Justice mais condamné par l'Ordre !!!

un scandale passé inaperçu ?

Notre pharmaco-médecine allopathique est devenue toute puissante avec la sécurité sociale,

dont on a oublié qu'elle soutenait non pas la médecine libérale mais la médecine publique,

destinée à aider ceux qui auparavant ne pouvaient pas se soigner faute d'argent.

On a détruit les médecins dites alternatives, non remboursées, qui ont pourtant fait leurs preuves depuis des millénaires, au lieu de les annexer à notre médecine moderne.

Nos médecins ne soignent plus une personne mais un organe défaillant comme un garagiste qui change une pièce de la machine. L'être humain n'est pas une machine, pas une juxtaposition d'organes indépendants, c'est un tout complexe qui fonctionne plus ou moins bien selon son mode de vie son environnement, ce dont la médecine allopathique se moque éperdument.

En plus la séparation des spécialités fait que :

vous êtes opéré par un chirurgien mais il ne s'occupe pas des conséquences à long terme de son opération, débrouillez-vous avec votre généraliste que vous n'avez pas pu choisir la plupart du temps, bien content d'avoir enfin trouvé un médecin qui accepte d'être votre médecin traitant...

et sachant qu'il n'y a aucun contact entre ces deux médecins...

La médecine libérale qui sévit jusque à l'intérieur de nos hôpitaux publics est devenue toute puissante, payée par nos cotisations sécu et mutuelles diverses et refuse d'être le service public dont on a besoin.

Des privés payés par le public... Incohérence... il est urgent de changer de système.

On a laissé faire...

Il est vrai qu'au Parlement nombreux sont les médecins...

Des médecins libéraux souvent honnêtes mais aussi bien d'autres bien trop chers qui ne pensent que à gagner de l'argent, avec des dépassements d'honoraires indus, qui profitent de cette manne sécu et mutuelles pour être payés sans contrepartie :

Ils exercent où ils veulent et pas où on a besoin d'eux le plus, une honte...

Il n'y a plus de généralistes en médecine publique, sauf de rares médecins hospitaliers, comme autrefois dans les dispensaires, à recréer de toute urgence...

Les hôpitaux depuis la T2A sont soumis à une politique de rendement stupide et néfaste depuis des années. Plus rien du service public attendu !

La pandémie de covid n'a pas empêché de continuer a fermer des lits dans les hôpitaux! une honte!

Je suis favorable au retour d'une médecine publique seule remboursée par la sécu et les mutuelles vraies : en effet trop d'assurances privées ont pris le nom de mutuelle par abus.

Mais une médecine qui soigne les gens pas seulement les organes, qui ne se préoccupent pas seulement des symptômes...

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Entièrement d'accord, c'est à cause de raccourcis abusifs souvent intentionnellement, que le débat patine! Nos opposants qui voient leurs gros intérêts personnels sont experts en la matière.
Répondre