Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

l'euthanasie n'existe pas en droit français: ni interdite, ni autorisée, absente

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2014/10/21/Fin-de-vie-le-debat-qui-divise-2089084 table ronde à Châtellerault sur le thème « Fin de vie, mourir dans la dignité ».

(*) En France, depuis 2005, la loi Leonetti encadre les situations de fin de vie.
« Elle interdit l'acharnement thérapeutique mais condamne l'euthanasie active. » NON !
JE SUIS EN COLÈRE : rectification de ce qui se répète couramment dans les medias et est totalement faux : LA LOI LEONETTI NE CONDAMNE RIEN ! LISEZ-LÀ !
CE QUI EST INTERDIT C'EST LE MEURTRE ! Ce n'est pas dans la loi Leonetti, c'est dans le code de la SANTÉ. Cela ne doit pas changer. Évidemment.

Le mot « euthanasie » n'existe pas dans le droit français, sauf pour les animaux (code vétérinaire) , donc l'euthanasie (laquelle ? ) ne peut être ni autorisée ni interdite, elle n'existe pas.

Il faudra définir ce mot de façon unique (comme l'ont fait les belges) si on veut l'utiliser dans le droit français, ce qui n'est pas indispensable, ce mot étant utilisé actuellement avec des sens différents et des adjectifs qui n'ont aucun sens.

La loi dit : voir suite sur le pdf

CE QUE LES ASSOCIATIONS POUR « MOURIR DIGNEMENT » DEMANDENT:

voir le pdf

ce que les associations pour "mourir dignement" demandent

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article