Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

LOIS ET SANTÉ, FIN DE VIE, MORT: pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs directives anticipées avec leur personne de confiance nommée par écrit, y compris en cas de demande de mort volontaire pour souffrances incurables, avec AAVIVRE ... sa fin de vie.

des directives anticipées et des droits des "patients" , clients de la médecine officielle

l'admd essaye de faire du bruit. c'est son droit.

Mais l'admd n'est pas la seule association à soutenir l'idée que chacun peut et doit mourir selon son propre choix, exprimé par écrit avec précisions.

Nous aidons les personnes qui peinent à écrire leurs directives anticipées:

Vous trouverez une longue réflexion et des questions à se poser sur ce sujet sur le site de l'association AAVIVRE ... sa fin de vie: http://aavivre.blogspot.fr/p/a-faire.html

Ces directives sont l'élément essentiel de l'évolution future de la loi, trop souvent inexistantes ou trop généralistes pour avoir un sens.

Elles doivent exprimer votre philosophie de vie (et de mort) et vos acceptations ou refus d'une pseudo-science médicale qui proposent toujours de préférence l'acharnement à empêcher la mort d'advenir, tant pis pour votre bien-être = votre santé, quitte à vous mentir sur les pronostics sérieux quant à votre état de santé:

les médecins n'aiment pas dire qu'ils ne peuvent plus rien pour vous rendre la santé perdue.

Seuls les citoyens motivés sont à même de faire changer les lois, demander qu'on respecte une volonté qu'on n'a jamais écrite est un leurre.

 
Lorsque nos médecins constateront que leurs clients de tous âges leur demandent de mettre leurs directives dans leur dossier médical, comme la loi le prévoit, ils auront sans doute un autre regard.

 

 

 

AAVIVRE s'efforce aussi d'intervenir auprès de médecins, juristes, élus pour que la loi actuelle trop floue et qui laisse les médecins maîtres de nos vies, soit modifiée pour donner aux patients tous ses droits sur ses choix de vie.

 

Quant à mourir dans SA dignité, il s'agit de terminer sa vie selon son choix et pas forcément de demander une mort volontaire assistée, il peut être très digne de terminer avec des soins palliatifs qui ne devraient pas ressortir uniquement des hôitaux mais qui devraient pouvoir être assurés par tout généraliste, comme le recommandait le Dr Sicard dans son rapport:

 

LE PREMIER DEVOIR D UN MEDECIN EST DE SOULAGER LES SOUFFRANCES MORALES ET PHYSIQUES AUTANT QU IL LE PEUT.

 

La mort est un phénomène naturel et ne devrait pas être récupérée comme elle l'est par la médecine officielle. On doit pouvoir mourir chez soi sans être branché à des tas de machines destinées à prolonger la vie (donc l'agonie).

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article