Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

LOIS ET SANTÉ, FIN DE VIE, MORT: pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs directives anticipées avec leur personne de confiance nommée par écrit, y compris en cas de demande de mort volontaire pour souffrances incurables, avec AAVIVRE ... sa fin de vie.

loi de santé: trop vite? trop loin? faut-il attendre 2 siècles comme pour le vote des femmes?

31 janvier 2015

en hommage à mon père qui m'a appris la philosophie grecque et les lois de la République et m'a évité tout catéchisme (il aurait 105 ans).

http://www.lemonde.fr/fin-de-vie/reactions/2015/01/29/le-texte-ecologiste-legalisant-l-euthanasie-rejete-a-l-assemblee_4566562_1655257.html

« La proposition de loi [de Mme Massonneau] ne va-t-elle pas trop loin ou, en tout cas, trop vite ? », a demandé le député PS Michel Liebgott

faudra-t-il attendre deux siècles comme pour le droit de vote des femmes?

la mort misérable est le lot majoritairement des femmes, surtout des femmes âgées, on le sait. encore une discrimination?

TROP VITE?

35 ans que la première association s'est créée pour lutter contre la technocratie qui envahissait la médecine: technologies de plus en plus sophistiquées, industrie pharmaceutique en poupe, avalanche de médicaments, en oubliant l'humain devenu objet d'étude, cobaye de ces apprentis sorciers d'une pseudo-science, et donner à chacun la maîtrise possible de sa santé et de sa vie.

16 ans que les lois se sont succédé : lois Kouchner 1999 - 2002, loi Leonetti 2005, revue en 2008, pour donner des droits aux usagers du système de santé (qui, avant, n'en avaient aucun, sauf d'obéir au médecin prescripteur) , pour lutter contre un patriarcat médical qui s'accroche.

CES TECHNOLOGIES ONT-ELLES AMÉLIORÉ LA SANTÉ= LE BIEN-ÊTRE DES FRANÇAIS? NON.

pour plusieurs raisons :


D'ABORD QUE LA MÉDECINE NE CONTRIBUE QUE POUR ENVIRON 10% À LA SANTÉ, le reste venant de l'environnement familial et social, de la génétique, de l'hygiène de vie, LE SOCIAL ÉTANT PRIMORDIAL:

comment un sdf peut-il faire attention à sa santé, pas de logement, pas de travail, à peine de quoi survivre, pas d'accès aux soins, la dépression inévitable trop souvent soignée au hasard par alcool ou autre drogue, ils meurent jeunes et personne ne s'occupe ni de leur vie, ni de leur agonie douloureuse ou non.

la santé vient d'abord d'un logement décent, d'une nourriture correcte, équilibrée, qui demandent un revenu décent, d'un bien-être mental lié à l'environnement: des amis, des proches attentifs.

LA TECHNOLOGIE A PROLONGÉ LA VIE D'UNE VINGTAINE D'ANNÉES, MAIS EN MAUVAISE SANTÉ, parfois en très mauvaise posture, dément ou/et grabataire, elle n'a pas prolongé la vie en bonne santé.

ELLE A EN RÉALITÉ CRÉÉ DES MALADES À PERPÉTUITÉ.

Bien ou mal? à chacun d'en discuter.
à chacun de réfléchir si c'est cela qu'il veut pour lui-même.

Le choix de la société (mais qui a demandé l'avis des citoyens ? Personne) a été jusque là d'encourager cette technologie inhumaine.
Faut-il continuer (à grands frais) ou faut-il au
moins laisser chacun en décider pour lui-même? et fixer ses propres limites? selon sa propre éthique (liberté de conscience)

TROP LOIN?

c'est quoi, trop loin? c'est DONNER LA LIBERTÉ à chaque citoyen de gérer sa santé et sa vie? c'est favoriser l'égalité de tous: seuls les riches peuvent aller mourir en Suisse, seuls les "sachants" peuvent agir eux mêmes chez eux.

l'information pour une mort douce doit-elle être réservée à quelques uns et interdite aux autres?

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article