Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

La belge Marieke Vervoort, championne des Jeux paralympiques, a annoncé être prête à se faire euthanasier alors que son état de santé empire de jour en jour.

http://www.parismatch.com/Actu/Sport/Prete-a-mourir-la-difficile-decision-de-Marieke-Vervoort-visage-des-Jeux-paralympiques-1425062

La belge Marieke Vervoort, championne des Jeux paralympiques, a annoncé être prête à se faire euthanasier alors que son état de santé empire de jour en jour. 

En 2012, elle a remporté l’or sur le 100 mètres fauteuil.

En 2016, c’est l’argent qu’elle a empoché sur 400 mètres. …

La Belge atteinte d’une maladie dégénérative incurable qui lui paralyse peu à peu le corps, est prête à abandonner le combat le plus difficile de sa vie.

A 38 ans, elle ne parvient pratiquement plus à respirer seule, elle perd la vue, souffre de terribles spasmes, n’arrive plus à dormir et mange en très petite quantité. ...

En paix avec sa décision

… «Jamais je n’ai voulu accepter par exemple l’idée de finir en fauteuil roulant. Mais dans les années 2000, je n’ai rien pu faire. Aujourd'hui, je suis paralysée jusqu’à ma poitrine. Mes doigts me lâchent eux aussi. J’ai un cœur tellement fort, mais les médicaments contre la douleur ne me font plus rien», glisse-t-elle.

Alors, pour arrêter de souffrir, elle a choisi l’euthanasie par injection létale.

Une pratique parfaitement légale en Belgique.

Dans ce pays, l'euthanasie active est autorisée depuis 2002 pour les patients souffrant d'un mal incurable et qui ont formulé leur demande de manière volontaire, réfléchie et répétée.

Elle avait alors indiqué vouloir qu’on se souvienne d’elle comme d’une «femme qui riait tout le temps, ne voyait que les bonnes choses de la vie sans se plaindre». 

 

A quand la même possibilité en France???

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Zazo 06/01/2018 21:12

Pour avant la fin de l'année espérons!