Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
www.jacqueline.salenson.fr

www.jacqueline.salenson.fr

QUESTIONS DE VIE ET DE MORT, DROIT AU SUICIDE ACCOMPAGNE LOIS DU SYSTEME DE SANTÉ QUANT A LA FIN DE LA VIE/ pour que les lois permettent enfin aux médecins de RESPECTER les volontés de tous les citoyens quant à leur vie, leur santé, leur mort, exprimées dans leurs DIRECTIVES ANTICIPEES avec leur PERSONNE DE CONFIANCE nommée par écrit, Y COMPRIS en cas de DEMANDE D'INTERRUPTION DE VIE VOLONTAIRE, en fin de vie, avec "le choix" et "Ultime Liberté"

Évidemment, la PMA et la fin de la vie ont à voir avec le domaine médical,donc avec la bioéthique!

https://www.notretemps.com/sante/la-pma-n-a-pas-sa-place-dans-la-loi-de-afp-201806,i170273

encore quelqu’un qui n’a rien compris !

Évidemment, la PMA et la fin de la vie ont à voir avec le domaine médical,

à l’heure où procréation, naissance et mort sont tout sauf naturelles,

soumises au diktat de la médecine officielle.

Ce ne sont pas seulement des problèmes de choix de société.

 

La société actuelle médicalise tous les moments de la vie, de la procréation à la fin de vie.

 

Il faut donc bien préciser les droits des citoyens dans ce système :

  • choisir les médications recommandées ou les refuser,

  • choisir en fin de vie la souffrance ou pas, la mort volontaire ou pas.

  • choisir tel ou tel type de procréation lorsque la nature ne suffit pas

     

Car pour le moment

notre médecine, largement soutenue par l’industrie pharmaceutique, est encore patriarcale et se croit tous les droits de décision sur la vie des autres,

scandaleux !

 

c’est ce que de nouvelles lois veulent modifier.

RESPECT DES CITOYENS DANS LEURS CHOIX DE VIE JUSQU A LA MORT

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article